Appel

AUX AUTORITÉS POLITIQUES

Les catastrophes nucléaires de Tchernobyl et de Fukushima ont eu lieu à 25 ans d’intervalle.

Pourtant, on nous avait assuré que de tels accidents étaient quasiment impossibles ! Nos responsables politiques l’ont cru, et nous aussi. En réalité, la probabilité d’un tel accident est impossible à calculer. Mais elle fut estimée à une fois en cent mille ans. La triste vérité est que ce fut deux fois en vingt-cinq ans. Aujourd’hui, un peu moins de 400 réacteurs nucléaires sont en état de fonctionner dans le monde. La prochaine catastrophe se produira n’importe où, n’importe quand. Et l’état actuel de ces centrales viellissantes ne peut qu’augmenter la probabilité d’une nouvelle catastrophe.

L’inventaire radioactif généré par ces installations est terrifiant : il peut exterminer chaque habitant de notre planète, et cela plusieurs dizaines de milliers de fois ! Il suffit qu’une infime fraction de cet inventaire s’échappe dans la nature pour provoquer une catastrophe. N’oublions jamais que tout ce qui peut arriver, finit par arriver … Tchernobyl et Fukushima en sont la double preuve.

Le seul et unique moyen d’éliminer ce risque est d’arrêter ces centrales, d’y entreposer les déchets qu’elles ont produit, d’extraire le combustible irradié et le conditionner dans un milieu approprié et dans des containers adéquats, puis de transformer le site en mausolée. Ces mausolées seront autant de témoignages évoquant, pour les générations futures, les conséquences des risques technologiques non maîtrisables.

Au lieu de tenter de nous faire oublier les catastrophes déjà subies, les Etats, les institutions internationales et les pouvoirs économiques devraient décider l’abandon du nucléaire pour aborder la transition vers le tout renouvelable, parfaitement en mesure d’assurer la relève, à condition que l’on cesse d’entraver son développement.

On ne peut pas prendre encore le risque d’un accident nucléaire meurtrier qui rendra inhabitable d’immenses territoires pendant des siècles, sous prétexte d’un besoin douteux en électricité. N’oublions pas que l’on a décidé de construire des centrales nucléaires pour ensuite se demander comment vendre le courant ainsi produit. Ce qui a conduit les compagnies d’électricité à promouvoir diverses aberrations énergétiques telles que le chauffage électrique, le développement inconsidéré de l’éclairage public, notamment.

Le nucléaire n’est pas une énergie renouvelable; son abandon est donc inéluctable.

Tout retard ne fait qu’augmenter le risque d’une prochaine catastrophe. Après Fukushima, le Japon a bien arrêté la quasi totalité de ses réacteurs : c’est donc possible !

C’est la seule attitude responsable. C’est notre seul moyen de limiter les problèmes insolubles que nous léguerons aux générations futures.

Genève, le 24 mai 2013

[ l’Appel peut être contresigné par tout lecteur en remplissant le formulaire de la page ‘Soutien‘ ]

Liste des premiers signataires

Pierre Lehmann, physicien nucléaire • Paul Bonny, citoyen genevois • Ivo Rens, Prof. honoraire de l’Université de Genève • Yves Lenoir, physicien ­­• Rémy Pagani, Maire de Genève • Michèle Rivasi, fondatrice de la CRIIRAD, députée européenne Europe-Les Verts •Wladimir Tchertkoff, vice-prés. Enfants de Tchernobyl-Bélarus • Prof. Alexey V.Yablokov, Académie des sciences de Russie •Anne-Cécile Reimann, Prés. ContrAtom, Genève • Luc Recordon, député au Parlement suisse Wataru Iwata, citoyen japonais •Prof. émérite Michel Fernex, Faculté de Médecine, Bâle (Suisse) • Roger Nordmann, député au Parlement suisse • Liliane Maury Pasquier, députée au Parlement suisse • Bruno Barillot, lauréat du Nuclear Free Future Award 2010, Polynésie française • Philippe Lebreton, Prof. honoraire, Université Lyon 1• Victor Ruffy, anc. président du Conseil national (Suisse) • Jean-Robert Yersin, député au Grand Conseil (VD) • Robert J. Parsons, journaliste • Isabelle Chevalley, députée au Parlement suisse • Luc Breton, anc. expert responsable en radioprotection, Institut Suisse de Recherche Expérimentale sur le Cancer, Epalinges • Yves Renaud, diplômé du CNAM de Paris • Jürg Buri, directeur Fondation Suisse de l’Energie, Zurich • Frédéric Radeff, Citoyen de Genève • François Lefort, Prof. HES, Député au Grand Conseil (GE) • Walter Wildi, Prof géologie. Université de Genève • Joel Jakubec, Pasteur de l’Eglise protestante de Genève • Danielle Martinet, Citoyenne de Genève • Ciril Mizrahi, ancien constituant (GE) • Manuel Tornare, Député au Parlement suisse, ancien Maire de Genève • Salima Moyard, Dépotée au Grand Conseil (GE) • Marc Oran, Député au Grand Conseil (VD) • Guillaume Mathelier, Maire d’Ambilly • Edouard Dommen, Ethicien • Micheline Calmy-Rey, anc. Présidente de la Confédération suisse • Renaud Gautier, Député au Grand Conseil (GE) • Pierre Mercier, Prof. Honoraire de l’Université de Lausanne.

 

Google+

Publicités

16 réponses à “Appel

  1. Merci de nous communiquer une adresse mail pour que nous puissions travailler ensemble
    http://www.villesurterre.com
    http://www.cigeout.com

  2. On ne se rend pas encore assez compte que la pollution nucléaire, c’est de l’entropie. Dans un système fermé, l’entropie toujours augmente. Si elle augmente vite, on parle d’accident nucléaire, si elle augmente à peine moins vite (à l’échelle de l’histoire), on parle de déchets nucléaires. Mais c’est la même chose. Le seul moyen de ne pas faire augmenter l’entropie, c’est de n’en pas produire. Cette loi est valide pour toutes les autres formes de pollution issue de l’exploitation de ressources non renouvelables. Elle est aussi valide par un usage inconsidéré de ressources renouvelables, comme par exemple en faisant de l’amiante avec de l’énergie solaire, ou en vidant la mer de ses poissons à coup de navire-usines à voile. Elle est valide depuis au moins 13 milliards d’années, et elle sera valide jusqu’à la fin de l’univers. Ne pas en tenir compte, c’est se préparer d’effroyables lendemains.

  3. Roger NYMO, pour le Réseau Zéro Nucléaire (RZN) et Les Jeûneurs de Taverny (JVT).

    Pourquoi les armes nucléaires sont-elles absentes de votre appel ?

    (http://www.sanurezo.org/spip.php?article47)

  4. Pourquoi votre appel ne réclame t-il pas les démantèlements immédiats de tous les arsenaux nucléaires ?

    (http://www.sanurezo.org/spip.php?article47)

    • Il s’agit de deux problématiques différentes, quoique apparentées. L’électronucléaire appartient à l’économie civile, avec ses lois du marché et des règles de concurrence relativement transparentes, tandis que le renoncement aux armes nucléaires dépend en principe de l’éthique politique, en pratique de la raison d’Etat, laquelle l’emporte de beaucoup sur les lois du marché et plus encore sur l’éthique.

      Le renoncement aux armes nucléaires est tout aussi souhaitable et nécessaire que le renoncement à l’électronucléaire, mais il requiert une argumentation différente. Nous avons renoncé à l’aborder dans un même texte d’une page en application de l’adage “Qui trop embrasse mal étreint “.

      • Toutes les activités nucléaires industrielles ont pour origine la puissance de domination que confèrent les armements nucléaires.

        Ces activités ne sont donc pas régies par les règles de concurrence chères aux partisans du libéralisme économique.

        De plus l’éthique et les lois du marché n’ont pas été les moteurs du développement des arsenaux nucléaires soviétiques et chinois.

        Le renoncement aux armes nucléaires reste donc un préalable à l’arrêt immédiat, définitif et inconditionnel de toutes les activités nucléaires.

        Bien à vous.

  5. Ayant traduit et préfacé, avec Jacques Grinevald, Nicholas Georgescu-Roegen, La décroissance, je partage votre avis, toutefois avec quelques nuances. Mais je pense qu’il est préférable de recourir à des notions moins ardues afin d’être compris de tous.
    Bien cordialement,
    Ivo Rens.

    [réponse au message de M. Cretton du 19/09/2013 à 3:15]

  6. Bobby

    En réalité il y a eu bien plus de 2 accidents graves ! Il y a eu de nombreux accidents dans de nombreux pays, et y compris en Suisse, avec une fusion du coeur, à Lucens ! Dès le moment où l’on nous parlait de cette probabilité de 1 sur 100.000, tous les initiés savaient donc déjà que c’était archi-faux. Ce n’est qu’à partir de Three Mile Islands que le grand public y a fait attention. Celui-ci pourrait déjà figurer dans votre liste d’accidents d’ailleurs. Quand à Fukushima, il n’y a pas eu un mais 3 accidents !

  7. Je partage votre opinion :
    – arret du nucléaire dans le monde au plus tôt !
    – et développement des énergies renouvelables tout de suite !
    Vous pouvez lire sur mon site web un dossier sur les dangers du nucléaire :
    http://www.mauguio-eelv.fr/nucleaire/nucleaire.htm
    Michel.

    • appel2geneve

      Votre commentaire et votre site paraissent rejoindre notre position. Vous êtes donc opposés à la politique d’Europe Ecologie Les Verts qui, à notre connaissance, accepte le nucléaire, sous réserve de Fessenheim, et même le programme surgénérateur Astrid.
      Ivo Rens.

  8. Bonjour,
    Votre blog est très utile merci. Je vais le faire suivre a une amie
    bonne journée
    Cordialement
    Maurice Chekroun

  9. Si on vous offre une voiture sans freins, vous ne l’utiliserez pas. Bizarrement on utilise le nucléaire et il n’y pas de garagiste capable d’en installer.

  10. Deux pilotes aveugles montent dans un avion.
    Tous les passagers se figent d’angoisse.
    L’avion démarre, roule de plus en plus vite, s’approche de la fin de la piste: là, tous les voyageurs poussent un énorme hurlement.
    L’avion se lève doucement et survole la montagne.
    Un pilote dit à l’autre:
    – Ils crient de plus en plus tard. Un de ces jours, on va s’écraser.
    ………………………………..
    Deux physiciens roulent dans une voiture qui a perdu ses freins. Pour la stopper le chauffeur rétrograde sauvagement les vitesses.
    Le deuxième physicien bougonne:
    – Quand je t’ai dit qu’il fallait vérifier les freins…! Penses-tu qu’on s’en sortira?
    – Pas de problème, il y a plein d’univers où nous ne sommes même pas montés dans cette voiture.
    ………………………………….
    En espérant que vous ne direz pas que cela n’a pas de rapport…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s